Abonnez-vous !
L'essentiel de l'actualité de YAO! vous sera envoyé par e-mail

Fonds de dotation
pour la jeunesse bretonne
Mario Piromalli

30 octobre 2018

Notre parrain, Patrick BOBE, témoigne sur son expérience YAO!

 

Témoignage parrain : Patrick BOBE

Par le concours de Yao, j’ai rencontré deux jeunes hommes qui sortaient de l’université et qui exprimaient le souhait de pouvoir créer une entreprise dont la démarche principale visait à additionner les connaissances de la géographie et les savoirs du marketing. L’entreprise est devenue AKHOS, mais le concept repose sur l’approche des territoires et l’implantation d’une entité. Comment analyser l’économie circulaire d’une zone d’influence ? Quels sont les indicateurs pertinents à retenir pour le décideur-entrepreneur ?

La première année de conseil ou de coach m’a permis de mesurer l’écart qui existait entre deux élèves doués, bien sous tous rapports, mais naïfs et relativement éloignés des conditions préalables à savoir gérer une véritable entreprise. Entre le « bisounours » ambiant et la bonne éducation développée, j’avais droit à un accueil très sélect et un café fait maison des plus réussi. Mais pas de chiffres d’affaires, de résultats, de marges, de fichiers clients, de techniques commerciales pour aborder le prospect, je naviguais sans bouée et sans voir ce qui était important pour leur présent et pour leur avenir. Une bonne réunion directive et autoritaire au printemps 2018 a probablement ouvert les yeux et les oreilles de mes deux jeunes compagnons.

Je leur ai imposé une démarche ordonnée, un projet à me présenter, un positionnement professionnel distinctif, un déroulé du savoir faire digne de deux consultants expérimentés. Je leur ai demandé des chiffres, des résultats qui font vivre un binôme et j’ai rappelé les règles qui sont les miennes : humilité, travail, rigueur, respect. Il y a quelques jours, j’ai fait le point après la rentrée 2018. Heureusement j’étais bien assis et comme toujours, j’ai eu droit à un excellent café. Mais pendant 2h30, Jérôme et Enzo m’ont épaté. Je ne leur ai fait aucun cadeau, nous avons eu des échanges musclés, fermes mais courtois. Ils m’ont présenté un trimestre de référence, une vision d’un projet réaliste et bien en phase avec leurs valeurs.

Enfin, j’ai eu le sentiment d’avoir devant moi deux hommes capables de passer la nouvelle année sur des bases solides. Ils m’ont largement rendu ce que je leur ai donné. Je suis un coach comblé. Je suis tellement satisfait d’eux, que je leur ai ouvert mon carnet d’adresses. Je les invite à travailler au sein d’un cercle de consultants vertueux. Bravo à Enzo et à Jérôme et merci car ils ont compris le sens et l’impact des messages que je leur ai envoyés.

Patrick BOBE