Abonnez-vous !
L'essentiel de l'actualité de YAO! vous sera envoyé par e-mail

Fonds de dotation
pour la jeunesse bretonne
Mario Piromalli

28 septembre 2018

Antoine CHEUL un filleul passé parrain YAO!

 

Un nouveau filleul devient parrain en Loire-Atlantique !

Décidément chez Yao! le renouvellement est en route, après Laure Faraggi, c’est au tour d’Antoine Cheul, fondateur de Shopopop (livraison de courses entre particuliers), d’intégrer la grande cohorte des parrains YAO!. Une arrivée remarquée et précieuse puisque Antoine, qui a rejoint Nantes pour développer sa société, va nous aider à développer Yao! dans la cité des ducs en se proposant même d’organiser les Kafés des filleuls dans ses futurs locaux. Enfin saluons ce changement de statut qui est une formidable preuve que le dispositif d’accompagnement YAO! aide efficacement les jeunes pousses à grandir, profitons également de l’occasion qui nous est donnée pour remercier Didier Perron qui fut le parrain d’Antoine pendant trois ans et qui, à ses côtés, l’aida à mettre sa start up sur de bons rails.

 

 

Antoine nous en dit plus sur son aventure YAO!

« YAO! représente pour moi un formidable réseau de partage qui m’a permis de profiter de l’expérience de mon parrain, mais également des conseils de filleuls qui avaient déjà été confrontés aux problèmes auxquels j’ai du faire face. Pour moi le parfait exemple de ce partage est le Kafé des filleuls, auquel je me rendais afin de bénéficier des conseils avisés des intervenants. A l’heure actuelle, maintenant que ma société se développe, j’ai envie de rendre ce que l’on m’a donné. C’est pourquoi je suis heureux de passer du statut de filleul à celui de parrain afin, à mon tour, d’apporter mes conseils à ceux qui en ont besoin. Tout particulièrement à Nantes et sur sa région où je vais œuvrer pour développer YAO!. Le fait d’avoir été encore très récemment filleul doit même je pense pouvoir m’aider à trouver une vraie proximité avec les jeunes porteurs de projet que je vais accompagner. Parrains, filleuls, même combat ! » Antoine Cheul